Comment passe-t-on d'une citadine qui salive devant un steak, se damne pour du fromage et tape dans les mains quand on parle de Mac Do à une végétalienne qui refuse de consommer tout ce qui est animal, laitage & oeuf compris ?

Devenir végétalienne est la réponse réelle et puissante à un monde qui se fait sans nous. La seule action concrète pour lutter contre les injustices qui nous détruisent tous, où que nous soyons sur la Terre, quelque soit notre degrés de puissance dans le monde.

C'est mon arme de lutte contre l'injustice sociale, contre la pollution mise en place au nom du profit, contre les Lobby qui sont devenus les propriétaires de notre vieille Terre, contre la famine mondiale, contre les guerres de peuples, contre le gouvernement, contre un modèle social, contre la violence, la misère et la colère, contre les maladies provoquées par l'homme, contre la fonte glacière et le trou dans la couche d'ozone, contre la déforestation et le vol des terres, contre un commerce affamé qui n'a ni moral ni loi.

Vegplanete a d'ailleurs dressé la liste des 400 meilleures raisons d'être végé

Et bien sûr, je le fais au nom des oubliés de ces camps d'extermination, ces animaux qui n'en sont plus, réduits à l'état de chair à consommer, de lait à puiser.

Tout ça, et plus encore. Car parler du végétalisme en s'arrêtant à la cause animale n'est que la pointe à peine visible d'un iceberg que nous percutons encore et encore.

Je n'ai jamais eu un amour des animaux qui pourrait justifier mon végétalisme. Je les aime en liberté, loin de moi, chacun sa place. Je n'ai pas de chien et mon chat vit sa vie comme il le souhaite, libre d'aller et de venir quand il a besoin de manger ou d'avoir une attention. Je reconnais aux animaux le droit d'être vivant, d'avoir une vie sociale, un territoire. Je reconnais au lion le droit quand il a faim d'aller chasser l'antilope, même si ça me peine. Nous ne sommes pas de lions. Aucun carnivore n'a notre capacité de réflexion. Aucun carnivore n'a instauré de chaîne pour modifier génétiquement un animal, le faire naître, le faire grandir rapidement puis le scier en deux pour en revendre des bouts sous cellophane. Quand le lion n'a plus faim, il joue, se repose, crée des liens affectueux et parfois même avec d'autres espèces, comme la nôtre (Ne comptez pas sur moi pour cette expérience !)

 

kevin-Richardson-video-300x187

L'homme qui fait des câlins aux lions

Devenir végétalienne c'est prendre le monde dans sa globalité. Etre en mesure d'apporter des solutions concrète à une Terre qui va mal.

Comment se peut-il que vider mon assiette d'un steak saignant et goûtu, d'un poulet rôtis au doux fumé ou d'un poisson à l'anis puisse avoir le pouvoir de changer le monde ? De sauver des vies humaines et animales, des forêts et des océans ? De retirer leurs pouvoirs à des multinationales injustes et assassines ?

C'est l'effet papillon. Un simple battement d'ailes peut déclencher une tornade à l'autre bout du monde.

 

22d9b19438b6bc0bd4e3caa4c8370b5c

Et pourtant, c'est pas des cons.

 

J'en avais assez de me sentir impuissante devant mon poste de télévision. Signer des pétitions, refaire le monde au coin d'une table, pleurer devant le journal télévisé, commencer à croire à des complots lugubres, trembler pour la vie de nos enfants ; tout cela ne servait à rien. C'est brasser de l'air, s'épuiser puis finir par baisser les bras. Après nous le déluge. Des constats, pas de solutions. 

 

 

Le végétalisme est devenue ma solution. Chaque jour, la minuscule part de ce commerce auquel je ne participe plus vient s'ajouter aux minuscules parts des autres. Je ne me sens pas seule, je ne me sens plus vaine.

stars-vegan

Je partage mon houmous avec eux quand ils veulent !

 

Bref, ce blog est petit, minuscule, instable sur ses pieds, balbutiant, mais il sera une voix de plus sur la toile. Il aura certainement un impact sur une autre personne, comme d'autres minuscule blog ont eu un impact sur ma vie. Il donnera peut être envie d'en savoir plus, de fouiller et de chercher des informations, comme je le fais encore.

Une chose est sûre : être végétalienne, c'est bon dans mon coeur, dans mes actes mais aussi dans ma bouche. Les recettes sont tellement nombreuses, tellement savoureuses ! Ne pensez pas que nous ne mangeons que de drôles de graines germées, du tofu ou des légumes au sel ! Nos repas sont riches de saveurs, d'aromes, de plaisir. On ne boude pas son plaisir devant un plat de lasagnes aux légumes, un gâteau au chocolat-coco et une glace à la vanille au lait d'amande ! Et soyez sûrs qu'on ne manque de rien ;)

 

6285295bf80b53af0f082c3ad570dd69

Le Blog 100% végétale et les recettes de Marie Laforêt